Les différentes formes de violence

Violence contre les objets et les animaux

La violence contre les objets et les animaux exerce un fort pouvoir d'intimidation. Le partenaire peut détruire les effets personnels de sa compagne, lancer ou casser des objets de la maison, taper dans les murs, dans les portes, blesser, frapper ou même tuer un animal domestique. Cette violence terrorise. Le partenaire fait craindre à sa compagne qu'il est capable d'aller plus loin. Des violences envers les enfants (humiliations, coups…) sont parfois commises aussi et mettent une forte pression sur leur mère.

Violence physique

La violence physique n'est pas toujours présente dans les situations de violence conjugale. Mais elle risque fort de se manifester avec le temps. Le partenaire devient alors brutal, passe aux coups, à la contrainte physique. Les actes de violence physique sont nombreux : retenir de force, empoigner, secouer, tordre le bras, pousser brutalement, mordre, pincer, gifler, donner des coups de poing ou de pied, frapper avec un objet, blesser avec une arme, brûler, étrangler, enfermer…

Violence sexuelle

La violence sexuelle n'est pas rare : humiliations, sévices, contacts sexuels forcés, viol… Mais elle est la plus cachée des violences conjugales. Elle atteint la femme dans ce qu'elle a de plus intime. La plupart des victimes souffrent trop pour en parler.

Violence économique

La violence économique restreint l'autonomie financière de la partenaire. Elle diffère selon sa situation économique. Ce peut être l'empêcher de travailler, lui donner des montants insuffisants pour le ménage, contrôler ses dépenses au centime près, s'approprier son salaire, etc.

Violence psychologique

C'est la violence la plus méconnue. Elle peut être subtile et difficile à identifier. Propos dénigrants, humiliations, interdictions, contrôle, menaces, intimidations… Les agressions psychologiques ne laissent pas de marques sur le corps, mais elles font très mal et peuvent terroriser. Jamais anodine, cette violence atteint profondément l'estime de soi et la santé des victimes.

Quelques exemples de violence psychologique :

  • Nier les choix de sa partenaire
  • Dénigrer, rabaisser
  • Insulter, humilier, ignorer
  • Isoler, surveiller, harceler
  • Menacer
  • Intimider

 

Tiré du site internet violencequefaire.ch